Non classé

Les plantes médicinale & les règles douloureuses

Règles douloureuses, depuis l'adolescence les femmes sont contraintes de vivre ces phénomènes naturel, qui sont les règles encore appelées menstruations ou flux menstruel. Il s’agit d’un écoulement sanguin qui provient de l’utérus de façon régulière. Cet écoulement de sang provoque chez de nombreuses femmes des malaises ou des tensions dans le bas-ventre. Il y a même des cas de douleurs intenses ou dysménorrhées.

Pour certaines, des signes prémenstruels, comme des troubles remarquables peuvent survenir avant les règles, et qui continuent pendant les règles. Ce qui rend celles-ci très pénibles et peuvent constituer un frein dans leur vie quotidienne. La phytothérapie peut d’être d’une grande aide, afin d’améliorer le bien-être des femmes pendant ces quelques jours qui peuvent être affreux, et pour les aider à soulager les douleurs. Ce qui fera l’objet de cet article : quelles peuvent être les symptômes des règles douloureuses ? Et faire un tour des plantes pour aider à soulager les règles douloureuses.

Les règles douloureuses et les plantes :

Les symptômes des règles douloureuses

Déjà, avant la venue des règles, à quelques jours à peu près, la fatigue, les crampes, l’acnés, les maux de tête peuvent survenir. On est face à ce stade au syndrome prémenstruel. Au moment des règles, les crampes se font plus violentes, notamment au niveau du bas-ventre, des reins et des cuisses et ce dès le premier jour. La sensation de fatigue s’accentue. Une possibilité de diarrhée chez certaines femmes, associée à des maux de tête, ainsi que des nausées et des vomissements, ayant des cas plus prononcés. Toutefois, ces symptômes tendent à disparaître chez certaines femmes juste après l’accouchement de leur 1er enfant, comme d’autres juste après les 1ers rapports sexuels. Malheureusement, chez d’autres femmes, les règles douloureuses ne disparaissent pas.

Les causes des règles douloureuses

Les causes des règles douloureuses peuvent être nombreuses, ainsi que leurs apparitions. Pour certaines, elle se manifeste à l’adolescence dans les mois suivants les premières règles. Il s’agit d’une dysménorrhée primaire, d’autres au cours de la vie adulte, qu’on appelle dysménorrhée secondaire.

Chez l’adolescente, la douleur est due à des contractions utérines pendant les règles à cause d’un excès de prostaglandines et s’atténue au fil des mois. Leurs soulagements se font par un traitement antalgique ou anti-inflammatoire. Dans le cas où les douleurs s’intensifient au cours du temps, une autre cause est envisageable, telles que : un hymen non perforé, qui s’agit d’une anomalie congénitale, une malformation du col ou de l’utérus, des troubles hormonaux, l’endométriose de l’adolescence

Chez la femme adulte, les causes des douleurs des règles survenant plus tard, peuvent être de l’endométriose, à cause du développement de la muqueuse utérine dans un organe où elle ne devrait pas se trouver, tels que les trompes de Fallope, les ovaires, la vessie, la cavité abdominale, le vagin… D'une infection génitale chronique, des troubles ovariens, ou des polypes de l’utérus… Un examen médical soigneux justifiera les causes.

Les règles douloureuses et la camomille

S’agissant d’un remède miracle de grand-mère, qui fonctionne, l’application des compresses chaudes à la camomille au niveau de votre bas-ventre lors d’un moment de souffrance ultime aide à apaiser les spasmes à l’origine des douleurs des règles. Contenant des flavonoïdes, la camomille a une action antispasmodique et anti-inflammatoire.

Un concept qui consiste à tremper une petite serviette dans un bol d’infusion d’une cuillerée à soupe de camomille séchée. Ensuite vous allez bien essorer avant de l’appliquer sur votre bas-ventre pendant une quinzaine de minutes. Tâchez à ne pas vous brûler, en posant dessus un linge de bain pour garder la chaleur. Vous pouvez répéter l’action à soulagement. L’application locale combinée à la chaleur, procure un effet décontractant presque immédiat. Nous vous conseillons également de la consommer sous forme de tisanes, mais la méthode de la compresse est plus conseillée.

infusion camomille

La mélisse

Une plante qui ressemble beaucoup à la menthe, la mélisse, en plus d’être sédative, a une action hormonale. Elle servait contre les maux de ventre depuis la Grèce antique. La mélisse, aussi connue pour combattre la nervosité, les angoisses et apaise les spasmes des muscles du bas-ventre.

Vous pourrez en consommer par décoction en infusion dans un bain, ou bien en tisane. C'est à prendre 4 à 5 fois par jour au cours de la journée, sur une semaine de traitement.

mélisse regle

L’achillée millefeuille

Malgré son nom qui ressemble à une espèce rare d’insectes, l’achillée millefeuille, est une jolie fleur, qui est redoutablement efficace contre les règles douloureuses. Grâce à sa vertu pour stopper les saignements et aider à cicatriser, d’ailleurs elle fut utilisée durant la Première Guerre mondiale, pour soigner les soldats. Elle tire son nom d’Achille, le héros légendaire, qui a fait usage de cette plante pour soigner les guerriers blessés. En plus de ces actions bénéfiques pour l’organisme, elle a des propriétés antispasmodiques et sédatives sur l’utérus et les ovaires. Mais aussi, elle est emménagogue, c’est-à-dire qu’elle facilite l’écoulement des règles.

La consommation se fait sous forme d’infusion : verser 30 g de sommité fleurie dans 1 L d’eau chaude, et laissez infuser 10 min. Le mélange avec les deux autres plantes précitées, à raison de trois tasses par jour, est conseillé. Le faire dans un bain de siège, en faisant monter l’eau jusqu’aux hanches, est aussi envisageable : en versant 100 g de la plante séchée dans 1 litre d’eau puis verser 19 L environ d’’eau du bain.

Achille mille feuille

Les règles douloureuses et l’Alchémille

Toujours dans le cadre du traitement des règles douloureuses par les plantes. L’alchémille connue sous le nom de “l’herbe aux femmes” a de nombreuses vertus contre les règles douloureuses. D’ailleurs, la médecine populaire la recommande depuis belle lurette. Du fait que celle-ci contient des principes actifs ayant une action similaire à la progestérone et qui s’agit d’une hormone impliquée dans le syndrome prémenstruel.

Cette plante active la production de progestérone et ramène l’équilibre. Sa forte composition en tanins réduit l’hémorragie utérine. Les feuilles de l’Alchémille captent la rosée nocturne, autrefois prisée par les alchimistes. Il n’est pas interdit de combiner la prise de l’alchémille avec un antispasmodique comme la mélisse pour une action plus complète.

La consommation se fait par infusion : mettre 40 g de feuilles sèche dans 1 L d’eau chaude, laissez infuser 10 min, boire 3 grosses tasses par jour avant chaque repas sur toute la période des règles.

alchémille Règles douloureuses

Les règles et la rose de Jericho

Les scientifiques témoignent des bienfaits de la rose de Jericho. C’est une plante, qu’on appelle encore "Chajarat Mariam". Selon l’histoire elle a été bénie par la vierge Marie et qui par Dieu a la particularité de se réhydrater après une longue période de sécheresse. En effet, c’est une plante originaire du désert, dont la liste des bienfaits est longue et se multiplie d’avantages avec le temps. Bon nombres de variétés de cette plante miraculeuse existe, à savoir :

  • La rose de Jericho pour favoriser l’ovulation pour celles qui ont un problème pour tomber enceinte 

  • Elle facilite l’accouchement, en la mettant dans l’eau et en la buvant après la perte des eaux (médecine traditionnelle africaine)

  •  La rose de Jericho pour lutter contre les règles douloureuses

  • Elle soigne les Rhumatismes

Le traitement à cette plante consiste à : tremper la fleur dans l’eau. Il faut boire en cas de douleurs internes et se laver s'il y a des douleurs externes. Toutefois, elle ne doit pas trempée dans l’eau 4 h d’affilé, au risque de pourrir. Aussi, une fois ouverte, il faut la mettre à l’air libre pour qu’elle puisse reprendre sa forme initiale et ne plus la remettre dans son contenant. Sa réutilisation peut se faire, quand elle se refermera complètement.

Vous pourrez la consommer sans limite, même pour l’usage en bain, il n’y a pas de posologie. La seule consigne est de se laver autant que possible chaque jour. Même si la couleur de l’eau change en plus clair à force de l'utilisé, la rose garde toujours son effet. Les femmes enceintes ne peuvent pas suivre le traitement à la rose de Jericho, jusqu’à ce qu’elles perdent leurs eaux.

C'est une plante exceptionnelle aux multiples vertus. La rose de Jericho s’utilise très bien pour soulager les règles douloureuses et diverses affections de tous les jours.

rose de jericho & Règles douloureuses

About Khalil

Ouvrir le chat
1
Besoin d'aide ?
Salut 💚,

Tu peux tout me dire sur WhatsApp
Nous allons te répondre au plus vite!

Cordialement sur la bouche 💚🍃