Maladie Santé

Qu’est ce que l’endométriose

Qu’est ce que l’endométriose

Qu’est ce que l’endométriose ? C’ est une maladie qui touche une femme sur 10. Elle reste encore peu comprise et reste même parfois énigmatique. La femme atteinte d’endométriose conserve à un certain moment avoir un sérieux retard de diagnostic du fait qu’elle soit encore peu reconnu, peu prise au sérieux et peu considérée dans le monde de la médecine.

Cette pathologie suscite de nombreuses interrogations et pas que dans le  médical: qu’est ce que l’endométriose ? d’où vient-elle ? comment la soulager ? Dans cet article nous allons vous aider à mieux comprendre ce qu’est cette maladie et aussi sa provenance. Nous vous invitons après avoir lu « qu’à lire celui que nous avons conçu sur notre site spécialement les symptômes de l’endométriose. Il pourra vous aider à lever toutes vos interrogations sur celle-ci.
Vous êtes prêtes? On commence!!

 Qu’est ce que l’endométriose?

Connaître de nom mais ne pas savoir ce qu’est l’endométriose en profondeur peut être handicapant. Pour commencer l’endométriose est une maladie gynécologique de type inflammation chronique qui cause plus généralement et dans la plupart des cas des douleurs situées dans le bas ventre. C’est un des plus gros symptôme ressenti par la femme atteinte de l’endométriose. Avant de continuer toutes explications et pour favoriser un maximum la compréhension de ce qu’est l’endométriose vous devez d’abord comprendre et savoir à quoi correspond l’endomètre. L’endomètre est la muqueuse interne de l’utérus qui est un organe typiquement féminin. Il s’épaissit lors d’éventuelles grossesses,  à contrario s’il n’y pas de fécondation il se détache des parois de l’utérus et est éliminé et évacué par le vagin ce phénomène est appelé les règles. On continue ?
L’endométriose reste donc principalement caractérisée par la formation de tissus composés des mêmes caractéristiques que l’endomètre cependant ces tissus prennent place en se développant hors de l’organe de l’utérus. Plus souvent localisés dans des zones anormales, ils viennent à provoquer des lésions.
Toutes les femmes sont confrontées aux hormones lorsque le moment des règles arrive. Lors de cette période et sous son influence l’endomètre saigne et ces mêmes tissus aussi ce qui amène à des sensations de brûlures et d’inflammation, des douleurs et des adhésions à d’autres organes qui peuvent dans certains cas être chroniques. Autrement dit on parlera d’endométriose lorsque des tissus semblables à ceux de l’endomètre se forment ailleurs que dans l’utérus.

Quelles en sont les causes et d’où vient l’endométriose ?

Maintenant que vous comprenez ce qu’est la maladie, il est important de savoir que certaines théories sont portées sur le fait que des femmes soient atteintes de l’endométriose et d’autres non. La première hypothèse qui est émis à ce sujet serait les menstruations dites rétrogrades. On parle ici d’une insuffisance d’élimination des règles via le col de l’utérus et le vagin, de plus du sang contiendrait des infimes quantités de fragments d’endomètre et passerait dans les régions l’abdomen par les trompes et s’y fixerait. Cette théorie ne justifie pas la présence d’endométriose car selon une étude 90% des femmes auraient des menstruations rétrogrades et sans être atteintes d’endométriose.
La deuxième hypothèse serait la migration des cellules de l’endomètre lors de la période des règles  qui avant cela passerait par la circulation sanguine.
Enfin la dernière hypothèse serait la transformation de cellules du péritoine en cellule de l’endomètre et ce sans raisons définies.
A ce jour et malgré toutes ces théories-ci exposées, la raison et la cause exacte est encore inconnue. Bien que ce soit une maladie fréquente chez les femmes en âge de procréer, c’est aussi une maladie à caractère complexe et polyfactorielle avec de nombreux facteurs à prendre en compte tels que les facteurs environnementaux, hormonaux et ceux dit génétiques.

Le développement de l’endométriose 

Il y a deux types d’endométriose, celle externe et celle interne. On appellera externe lorsque les lésions se développeront ailleurs que sur la zone de l’utérus et on appellera interne lorsque l’endomètre s’enfuira à grande profondeur dans le muscle de l’utérus; c’est l’adénomyose.
A ces deux types d’endométriose il y a bien entendu plusieurs lésions. Elles sont au nombre de trois.
Commençons avec la première lésion:

  • Les lésions superficielles péritonéales. Elles sont les plus fréquentes chez les femmes atteintes de l’endométriose et se trouvent dans la région du péritoine. Elles sont comme leur nom l’indique superficielles. De petites tailles et peu profonde (5 mm). Elles peuvent avoir différentes couleurs : rouge, brunâtre et blanchâtre.
  • Les lésions kystiques des ovaires. C’est une invagination qui se trouve à la surface de l’ovaire et qui s’invagine progressivement à l’intérieur. Sa taille peut varier, on peut parler ici de mm comme de cm.  C’est une spécificité qui nécessite un traitement chirurgical néanmoins il reste très délicat de le pratiquer car l’extraction du kyste peut abîmer l’ovaire car souvent l’endométriome et l’ovaire sont difficiles à séparer.
  • Les lésions profondes sub-péritonéales. Ce sont des lésions fibreuses et dures qui infiltrent les organes qui les entourent. Ce type de lésions entraîne des formes sévères à cause de leur  agressivité et donc il est plus difficile de traiter ces lésions. C’est pourquoi, dans ce cas  lors du traitement il est seulement possible de stabiliser la maladie mais très rarement de la faire disparaître. Elles sont peu hormono-dépendante ce qui explique le fait que chez certaines femme ménopausée les douleurs persistent.

L’endométriose est-elle héréditaire ?

La question que tout le monde se pose, est-ce que l’endométriose est héréditaire ? Selon une récente étude il s’avère qu’il se peut que l’endométriose puisse avoir des fins génétique car certains gènes sont prédisposés à cette maladie. Actuellement personne n’a découvert de quel gène il s’agit cependant l’endométriose reste plus fréquente et plus présente chez certaines familles ce qui augmenterait le risque d’être porteuse de la maladie chez certaines femmes.

 

Présence de facteurs de risques ? Et moyen de prévention ?

Savoir ce qu’est l’endométriose est primordial et c’est le but mais connaître les facteurs exposent davantage le risque chez la femme de développer l’endométriose. On note notamment:

  1. une gêne de l’élimination des règles dû au fait du mal formation du col de l’utérus
  2. Avoir ses règles à un âge précoce
  3. Grosses douleurs menstruelles dès l’adolescence apportant une certaine résistance et persistance aux analgésiques etc…
  4. La présence de règles abondantes et qui perdure.

En effet, si vous êtes atteint de ces facteurs les risques sont beaucoup plus présents et nous vous conseillons dans ce cas la consultation d’un spécialiste afin de pouvoir en savoir et d’en discuter avec lui. 

Existence de traitements ?

La maladie de l’endométriose reste une maladie dont il est difficile de se séparer. Cependant des traitements restent mis à disposition pour pouvoir soulager les douleurs, et limiter l’évolution de la maladie et l’apparition de nouvelles lésions dont la gravité pourrait ne pas être moindre.

Approches médicamenteuses

Il existe des solutions médicamenteuses tel que:

  • les analgésiques et les anti inflammatoires qui vont particulièrement agir sur les douleurs et les inflammations provoquées par la maladie. Ils vont avoir une action locale sur les symptômes et n’auront pas le rôle d’éradiquer l’endométriose.
  • Les contraception et traitements progestatifs quant à eux vont permettre de bloquer les menstruations. Les lésions ne vont plus saigner et les douleurs ne seront plus présentes.
  • Les médicaments hormonaux vont être là limitation de production d’œstrogène.
  • Médicaments analogues, prescrits par les médecins ou les gynécologues. C’est une sorte d’hormone qui amène la femme à être en ménopause artificielle. Les lésions et les inflammations diminuent avant d’arriver à la phase de disparition.

Approches chirurgicales 

Et enfin outre les approches médicamenteuses il est nécessaire dans certains cas d’avoir recours à une intervention chirurgicale notamment lors d’infertilité ou pour d’autres raisons de traitements de lésions importantes.
Pour chacune de ces méthodes l’avis d’un médecin ou d’un spécialiste reste nécessaire, toutes solutions pour traiter cette maladie doivent être discutées en amont avec lui afin d’optimiser votre bien être.

Bon à savoir:

Cette maladie reste très délicate à traiter, encore peu reconnu elle est confrontée à beaucoup de retard de diagnostic chez la femme présentant des symptômes d’endométriose.
Les causes restent encore floues et manque de compréhension. A ce jour l’endométriose fait encore sujet d’études et d’interrogations afin de pouvoir apporter un réel traitement et de pouvoir comprendre les causes de cette pathologie qui est un calvaire pour ces femmes qui en sont atteintes.
Cette pathologie doit être prise au sérieux et être discuté avec votre médecin ou un spécialiste afin d’en apprendre plus sur ce qu’est l’endométriose. Il est toujours mieux d’en discuter avec une personne ayant les connaissances.
Elle peut avoir des causes néfastes donc il ne faut pas négliger la moindre douleur et le moindre symptôme.
Au plus vous serez renseigné, au plus vous pourrez consulter rapidement.

About Pauline

Ouvrir le chat
1
Besoin d'aide ?
Salut 💚,

Tu peux tout me dire sur WhatsApp
Nous allons te répondre au plus vite!

Cordialement sur la bouche 💚🍃